Stratégie
Marketing

';
25 juillet 2018 | Temps de lecture: 1 minute 20 secondes Consommateur achat en ligne

Une nouveau type de consommateurs ne cesse de s’affirmer

Grâce à leur mobile, les acheteurs d'aujourd'hui peuvent trouver exactement ce qu'ils veulent instantanément et sans effort. En conséquence, ils sont plus curieux, exigeants et impatients que jamais. Ils s'attendent à ce qu'une expérience en ligne soit adaptée à leurs besoins et à leurs intérêts, il n'est donc pas surprenant que les marques soient confrontées à de nouveaux défis pour planifier et réagir.

La bonne nouvelle? Les acheteurs parlent haut et fort de ce qu'ils veulent. Ils nous montrent comment ils veulent faire leurs achats, quand ils veulent agir et ce qu'ils veulent acheter. Ils nous signalent leurs intentions.



Gagner avec l'apprentissage automatique

Cinq règles pour exploiter l'apprentissage automatique et guider les annonceurs dans l'adoption de la technologie pour obtenir des résultats impressionnants.

S’aligner aux valeurs et au mode de vie des clients

Il est primordial de passer de la conversion au marketing centré sur le client et d'adopter leurs valeurs et mode de vie dans les stratégies et plan d’action.


Logo Youtube

Notoriété de la marque sur YouTube

Les canadiens se tournent vers YouTube pour regarder le contenu qui les intéresse le plus. En recueillant des signaux d'intention sur ce qui intéressent le plus leurs auditoires, les détaillants peuvent les rejoindre d'une manière unique et personnelle.

Selon ComScore, YouTube rejoins 84,5% des internautes Canadiens chaque mois.


Planification stratégique - Production vidéo - Campagne publicitaire Internet
communiquez avec nous

Résumé et traduit de l’anglais. Source: Think with Google


18 mai 2018 Google My Business

Quand Google dort, les trolls dansent

Google My Business s’impose comme outil incontournable de référence pour obtenir de l’information sur les entreprises.

En plus d’afficher sur la carte Google Map l’emplacement d’un commerce, ses coordonnées, ses heures d’ouverture, son site web… on y met en évidence les avis laissés par les internautes à propos de leur expérience client vécue.

Et Google encourage les consommateurs à donner leur avis, comme le démontre ce courriel qu’il envoie aux observateurs: "Votre avis est d'une grande aide ! Félicitations ! Cet avis a été considéré comme très utile. Merci d'avoir aidé d'autres personnes à en savoir plus sur ce lieu."

Considérant l’importance des commentaires, est-il possible que des entreprises mal intentionnées prennent des moyens détournés pour que de mauvais commentaires soient donnés sur des concurrents? Poser la question c’est y répondre.

Voici un cas type :
K, est en affaires depuis 1898 et a reçu en deux ans, 20 avis avec une moyenne de 4 étoiles. Spontanément, en moins de 24 heures, K à reçu 10 avis, la majorité sans commentaires lui attribuant 1 étoile. Curieux, non ?

Et c’est pourquoi les trolls qui s’emparent de Google My Business pour jeter leur fiel sur des commerçants sont nombreux. Pour se défendre, l’entreprise ciblée peut répondre aux commentaires et les signaler comme “inappropriés”. Mais la politique de Google est évasive et ses délais de traitement sont excessivement longs.

Par son inaction dans la modération des avis, le géant du web laisse la possibilité à des entreprises malveillantes de porter atteinte à la réputation de leurs concurrents.

C’est comme si c’était devenu trop gros et que Google avait perdu le contrôle. Ou décidé de fermer carrément les yeux.

Si Google est devenu le seul juge, il devrait prendre ses responsabilités en accordant à la gestion des commentaires le même degré d’importance que les consommateurs leurs accorde.

Donc, à la base, il faut mettre en place une structure pour mieux gérer la publication d’avis malveillants.

Pour que le service de Google demeure fiable, la saine gestion de leur arbitrage est essentielle. L’attente sans réponse est inacceptable.

Au final, tout le monde y perd :

Allo ! Il y a quelqu’un ?

The importance of online reviews and their effect on small business.


16 avril 2018 Recherche vocale

Recherche vocale : l’avenir du web est ailleurs qu’au bout des doigts!

Une révolution du commerce à venir
La manière dont les consommateurs trouvent, magasinent et achètent évolue au rythme des innovations offertes sur le marché.

En mars 2018, à Las Vegas, avait lieu la troisième édition du salon Shoptalk, un événement mondial dédié à l'évolution de la technologie et des habitudes des consommateurs dans le commerce de détail et en ligne. Shoptalk était l’occasion de dresser les dernières tendances en matière de comportements, de préférences et d'attentes des consommateurs.

Le point sur les assistants vocaux d’Amazon et Google
Il est probable que votre premier achat d’appareil de domotique soit un haut-parleur intelligent. Lancé en 2014 par Amazon, “Echo” est un haut-parleur mains libres contrôlable avec la voix. “Echo” se connecte à Alexa Voice Service pour écouter de la musique, loger des appels, envoyer et recevoir des messages, fournir des informations, des résultats sportifs, la météo, etc. Tout ce que vous avez besoin de faire c’est de demander! Echo permet de faire des achats en ligne, toutefois l’offre est limitée à celle d’Amazon.

Google a aussi son assistant vocal, Google Home, dont les fonctionnalités sont sensiblement les mêmes que le “Echo” d’Amazon. Cependant, au Canada, Google Home n’offre pas la fonction de magasinage vocal.

Avec les assistants vocaux de Google et d’Amazon, le magasinage en ligne ne se fait pas nécessairement en criant “ciseau !” L’expérience n’est pas parfaite, car les consommateurs souhaitent habituellement voir ce qu’ils achètent avant de commander. Par ailleurs, les assistants vocaux ne sont pas mobiles et l’inventaire des produits offerts reste encore limité.

La recherche vocale : une tendance irréversible
Google Voice/Android et Siri/Apple peuvent activer une recherche à partir d’une commande vocale et donner les résultats de recherche à l’écran.

Que ce soit avec un appareil mobile ou un assistant à la maison, la recherche vocale est une tendance déjà bien implantée et elle connaît une croissance exponentielle.

On peut imaginer dans un avenir rapproché que la majorité des requêtes seront vocales. Dès 2020, plus de 50% des recherches sur Internet seront initiées par la parole. Pensons seulement à la facilité offerte par la recherche vocale aux enfants, pour qui l’activation d’une requête au moyen de la parole est plus facile que par écrit.

Une solution complète et indépendante qui permet d’exploiter les technologies d’apprentissage de la parole pour créer une intelligence vocale spécifique à une marque pour toute entreprise ou industrie est déjà disponible. On peut continuer d’y penser, mais il faudra agir bientôt.

Recherche vocale : l’avenir du web est ailleurs qu’au bout des doigts !

Sources :
11 juillet 2016 Vente en ligne

La question à 1M $...
Comment vendre en ligne ?

En faisant une recherche pour trouver des réponses à cette question, sans surprises, les premiers résultats proviennent des entreprises qui offrent des solutions complètes pour vendre en ligne. Des histoires à succès très bien documentées sont mises à la disposition des futurs commerçants.

La moitié des canadiens ont déjà achetés en ligne au cours de la dernière année. Si l'on considère les hommes de 25 à 44 ans, cette proportion grimpe à 70%. Il y a quelques cas dans le domaine du voyage et de la mode entre autres qui peuvent influencer une décision favorable, mais comme dans tous les plans d'affaires le succès n'est pas garanti.

Trois options pour débuter

Lire l'article complet
15 mars 2016 Logo Applications Google et Microsoft

Les Applications pour le travail ne sont pas limitées à Google et Microsoft !

Les tablettes et smartphone ont révolutionné la façon de partager de l'information dans le cadre du travail. G oogle utilise le terme Apps for work depuis 2006 et a lancé Google Drive en 2012. Son offre se compare à Office 365 de Microsoft, en relève à Microsoft Office qui s'effondrait sur le marché. Le modèle d'affaire - Courriel - Drive et Documents témoigne de l'évolution permanente de l'offre en réponse aux nouvelles tendances. Apps for Work est une aubaine à 5$-mois-usager en comparaison du prix fort que coûtait une licence Microsoft Office. Actuellement Office 365 est offert à 10$ par mois.

Le partage d'information à l'aide d'applications pour le travail accroit la productivité et favorise certains aspects du travail d'équipe. Depuis ces récentes innovations de Google et Microsoft, le développement d'applications pour le travail se poursuit.

---

Voici deux cas types d'applications sectorielles web-mobile.

Cas #1 : Bon de travail en ligne
Il s'agit d'un entreprise de services qui est déjà en mode mobile puisque les services sont donnés chez les clients et l'étendue de son marché est national. L'application permet à un opérateur de compléter son bon de travail en ligne : compte rendu de ses tâches, pièces utilisées, et commentaires. Le bon de travail est automatiquement archivé et partagé avec l'administration en temps réel. Le mode papier est terminé. Depuis que la solution est en place, les heures gagnées s'accumulent à chaque jour de travail.

Cas #2 : Base de données clients interactive
Il s'agit d'une entreprise manufacturière de matière première qui développe un réseau de manufacturier-détaillants pour vendre aux consommateurs. La base de données qui a servi au développement de l'application comprenait toutes les entreprises d'un secteur manufacturier de produits destinés à l'habitation, inscrites dans un répertoire exhaustif.

Cette application jumelée à un outil de gestion de contenu permet de :

Au final, deux objectifs sont rencontrés : aider le développement du réseau de détaillants et afficher de façon systématique la liste exhaustive et les coordonnées des détaillants actifs.

---

Dans le cadre de ces productions, un projet d'application web/mobile d'offre de services de fournisseurs qualifiés destinés aux propriétaires d'habitations a été lancé. Pour obtenir plus de détails sur nos services d'applications pour le travail, communiquez avec nous.


25 février 2016 Campagne SEO

Prêt à passer à l'action

Quatre étapes pour réussir vos campagnes SEO

1. Être prêt à faire les changements nécessaires
Les bons consultants vous feront des recommandations, mais la décision de passer à l'action vous revient.

2. Soyez cohérent
Si vous voulez obtenir un meilleur classement sur Google, vous devriez écouter les recommandations obtenues plutôt que de faire seulement ce qui vous tente.

3. Ça aide d'avoir les bons outils
Si vous voulez courir sur de longues distances, utilisez des chaussures de course. Si vous voulez sortir en premier sur Google, il y a un minimum nécessaire requis. Un contenu bien adapté avec les bons mots clés, un site bien programmé, un bon serveur Web et un bon plan d'action.

4. Ne soyez pas tenter de déjouer le système
Ceux qui vous promettent des résultats immédiats ou très rapides ne sont pas sérieux. Les recettes miracles n'existent pas.

Si vous n'avez pas peur du changement, votre site y gagnera au classement. C'est difficile de sortir en première page sur Google, mais c'est possible si vous faites les bonnes choses.

Adaptation en traduction libre de cette newsletter


10 février 2016 Qui, quoi, ou, comment, pourquoi

Les mises à jour de votre site Internet sont essentielles

Développement de contenu - Les objectifs

Évaluez toutes les options pour communiquer votre message en considérant le contenu vidéo et le contenu rédactionnel rehaussé par l'infographie et le design. Votre source d'inspiration principale doit être reliée à votre réalité d'entreprise.

Soyez créatif et n'hésitez pas à demander une aide professionnelle pour des besoins ponctuels, ou pour l'élaboration d'un plan d'action détaillé.


21 mai 2015

Les 15 sites les plus populaires

Visiteurs uniques par mois - Mis à jour le 1 mai 2015
M = millions de visiteurs

Les 15 sites les plus populaires


19 mai 2015 Accord entre Google et Twitter

Google Search et les réseaux sociaux

Google Search liste certains profils de personnalités sur Twitter, ainsi que les messages sur les sujets les plus populaires, ce qui ramène sur le réseau respectivement 200 millions et 75 millions de visiteurs uniques (non enregistrés) par mois.

Un référencement automatique et intégral sur Google Search, fort d'entre 1,5 et 2 milliards d'utilisateurs, pourrait surmultiplier ce type de trafic.

L'initiative entre dans le cadre des efforts de Twitter pour à la fois élargir son audience et mieux la monétiser, afin d'atténuer les craintes sur ses perspectives de croissance.

Plus d'information


Application mobile

Tourisme Rivière du Nord

Cette application permet d'identifier et de localiser dans les 5 municipalités qu'elle regroupe, les principaux attraits touristiques ainsi que les commerces, activités, événements et plus encore.

Sont aussi incluses les fonctions de partage d'information et d'archivage à votre carnet d'adresse.

Voir l'application mobile


GoVille

Application mobile pour les municipalités. Accès simple et rapide à tous les services, commerces et entreprises répertoriés dans une ville ou une région.

Voir la vidéo
Visiter le site Internet